Départ pour Compostelle imminent : à l’entraînement dans le NP2C

A quinze jours de mon départ pour Saint-Jacques de Compostelle, je vous invite à l’entraînement dans le Nord. Mardi 19 mai, direction la forêt de Phalempin (14 km au lieu des 11 prévus), photos pourries à l’appui.

image
J-15 : Échappée belle aux bois dormants

DU VERT, de l’ombre et du silence. A 20 kilomètres au sud de Lille, la forêt domaniale de Phalempin offre la solitude… A midi, je pars de la gare de Phalempin, située à 2 kilomètres du point de départ officiel de la randonnée. La boucle démarre sur la “drève des Morts”, allée bordée d’arbres. Celle-ci mène au château de l’Ermitage, belle maison XVIIIe siècle située dans une clairière où paissent vaches et chevaux. Pour y accéder, le chemin serpente entre plusieurs drèves, au point que je me perds. Aucun panneau n’indique la direction à prendre. Même le plan téléchargé sur internet se révèle faux à plusieurs endroits.

image

Une fois le droit chemin (re)trouvé, je contourne le château puis longe une maison forestière, où travaille…une masseuse. Un panneau fait la publicité de son entreprise: “massages indiens ancestraux dans un cadre envoûtant”. Devant la maison, un “hôtel à abeilles” interpelle. La construction en bois n’accueille que des abeilles sauvages, indique un écriteau. Elles ne produisent pas de miel et sont inoffensives.

image

Le circuit se poursuit à la lisière de la forêt. Je longe un parcours accrobranche flambant neuf bien silencieux. Marche sans rencontrer grand monde. Croise de vieilles carcasses de voitures. Enjambe des troncs d’arbres abattus. Patauge dans la boue. Phalempin, “temple du pin” en latin, porte mal son nom. Il n’y a jamais eu de pins dans la forêt domaniale. Je croise chênes, hêtres et bouleaux. A la lisière de la forêt, un champignon orange a recouvert un arbre mort. Parmi les animaux aperçus, une oie, plusieurs canards et quelques oiseaux effrayés.
image
Par endroits, j’émerge du bois pour rejoindre la route. Au kilomètre 9, l’école du hameau du Plouich me surprend. Un groupe d’enfants rentre d’une promenade à vélos, un autre d’une balade en forêt, certains s’apprêtent à monter à poney. L’école de la forêt a ouvert en 1990 sur une initiative de la ville de Lille. Elle accueille des écoliers citadins pour une immersion en forêt.


image

De retour sur la drève des Morts, je remarque un étang jusque-là passé inaperçu. Des pêcheurs sont installés sur la rive. Pas le temps de causer poisson, je dois rejoindre la gare de Phalempin. Les quatre heures de marche ont fatigué mes chevilles mal entraînées. Bilan de la randonnée : 14 kilomètres parcourus au lieu des 11 promis. La faute à un tracé pour le moins approximatif et au manque d’indications. J’ai mal au pieds, rendez-vous au prochain tour.

image

M.A.

17 mai 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s